Délégationdu Poitou

Pèlerinage

Septembrèche 2015 : « Avec Marie, donner sa vie »

Même si le soleil n’est pas vraiment présent en ce matin de septembre, c’est un flot de lumière qui illumine la majestueuse et imposante façade de l’abbaye Notre-Dame de Celles-sur-Belle.
Le ton est donné, nous marchons vers la lumière !
Très vite les laudes nous font entrer dans ces trois jours de pèlerinage par l’intensité de la prière, sous le regard bienveillant de Notre-Dame de Celles.

Les pèlerins se dirigent vers l'abbaye Notre-Dame de Celles-sur-Belle.

publié en octobre 2015

Parmi les pèlerins qui convergent vers l’abbaye, ce vendredi 11 septembre, plusieurs habituées du Secours Catholique, un peu désorientées au départ, vont très rapidement être mises en confiance après un passage à l’accueil-café, lieu de rencontre incontournable pendant les trois jours de la Septembrèche. Il faut dire que nos ami-e-s organisateurs/trices n’ont pas lésiné sur l’approvisionnement de ce lieu mais surtout, c’est la joie du service qui rayonnait sur les visages chargés de nous accueillir et de nous servir.

Cependant il a fallu très vite quitter la chaleur de ce lieu fraternel pour vivre le pélé. En effet c’est un programme intense qui nous attendait : chapelet itinérant, prière de sexte, temps de partage et d’échange, témoignages, conférence, B’Abba « pourquoi la souffrance ? », pique-nique avec parole partagée…

À souligner, la très grande qualité mais aussi la simplicité des intervenants, que ce soit le Dr Laurent Montaz, chef de service des soins palliatifs au CHU de Poitiers, Jean-Pierre Améris, réalisateur du film Marie Heurtin, Dom Jean-Pierre Longeat, les témoins de la vie religieuse consacrée et, pour finir de nous bouleverser, la voix sublime de la jeune chanteuse de grégorien : un régal !

L’apéritif, préparé et offert par le Secours Catholique, a été partagé juste après la projection du film, un instant idéal pour prolonger la discussion.

Nous avions également notre place au sein de la messe du dimanche où près de quatre cents roses de papier crépon ont été distribuées aux fidèles pour être brandies en fin de messe en un formidable geste de louanges.

Bien d’autres choses restent à dire encore mais voilà, tout ne peux pas être retranscrit. Il faut le vivre, à l’image de la marche du dimanche matin qui après un temps d’accueil très chaleureux par les sœurs de Saint-Roman a vu la pluie s’arrêter dès le départ. Au travers de cette marche ce sont des rencontres, des partages riches, des amitiés qui sont nées : nous sommes passés de la souffrance, des ténèbres à la joie, à la vie, tout cela en trois jours, près de chez nous.

Vraiment un grand merci à tous ceux qui se sont investis pour l’organisation de ces journées ainsi qu’aux jeunes présents pour animer les chants les trois jours durant.

Dès maintenant, retenons les dates des 9, 10 et 11 septembre 2016. C’est un rendez-vous à ne pas manquer.

Imprimer cette page

Portfolio